Essénine

1 Les nuées – tels des lacs, La lune – une oie rousse. Elle danse au regard, Déhanchée, la Rous’, La verte forêt tressaille Et bouillonne la source. Bonjour moujik, bonjour Nouvel Otchar ! Les eaux sont d’un bleu ciel – Ta paix et ta lumière, En ce monde il n’est pas De liberté funeste.…