La nuit s’allume

J’éteins les dernières lumières la nuit s’allume je rejoins le lit à tâtons m’assois sans faire de bruit elle dort déjà elle respire comme un ange fatigué un ange qui a trop donné je me glisse sous les draps il s’agit de frôler sa chaleur sans risquer de la réveiller on ne réveille pas un…

de l’été

Vider les cendres laver les fruits sortir les plantes grasses accrocher le hamac acheter des espadrilles passer de 25 centilitres à la 33 centilitres écouter Fela ne pas tondre ne pas se raser préparer la longue fuite molle de l’été   Thomas Vinau Juste après la pluie Alma Ed. 2013  

Notre-Dame-des-Jungles

L’homme est tombé. Souillure de vie de rien. Sourire de honte, Kurdes, Vietnamiens, Iraniens, Afghans, Côte à côte, Résignés, Insensibles à la douleur les uns des autres Car il faut tenir, Ne se préoccuper que de soi. Choisir un ami ou deux Et se fermer aux autres, Trop nombreux, les autres… Grande-Synthe-de-Honte. Ci-gît la France…

sel

Il doit y avoir quelque chose d’étrangement sacré dans le sel, puisqu’il est dans nos larmes et dans la mer.   Khalil Gibran Le sable et l’écume Ed Mille et une nuits 2000 / Points 2008

Regardez-les

Regardez-les, ces hommes et ces femmes qui marchent dans la nuit. Ils avancent en colonne, sur une route qui leur esquinte la vie. Ils ont le dos voûté par la peur d’être pris Et dans leur tête, Toujours, Le brouhaha des pays incendiés. Ils n’ont pas mis encore assez de distance entre eux et la…

Cœur de la forêt

VIII   Tous les arbres résonnent Et tous les nids chantent – Qui donc tient la baguette Dans le vert orchestre de la forêt ?   Est-ce là-bas le vanneau gris, Qui sans cesse hoche la tête, l’air important ? Ou est-ce le pédant qui tout là-bas Lance toujours en rythme son coucou ?  …

Nouveau printemps

I Assis sous l’arbre blanc Tu entends, au loin, crier les vents, Tu vois là-haut des nuages muets De grands brouillards s’envelopper ; Tu vois en bas, par la vie désertés, Prairies et bois comme entièrement rasés ; – Autour de toi, l’hiver, en toi, l’hiver, Et ton cœur qui en est gelé. Soudain tombent…