Je suis vivant

Sur le canal un oiseau immobilechante, et dans la solitudeappelle l’immensité – mes jeunes années. Je sensce matin que je suis vivant,je sens que mes mains blanchissentet que mes cheveux ombrent mon frontau cri blafard de cet oiseau. Puis le silence revient, épais, atrocesilence et moi, toujours lointain, songesuspendu, à peine vivant, je tente encorede…

devoir d’aimer

Albert Camus. Carnets 1 -1935- 1942 Exposition à Marseille, Bibliothèque de l’Alcazar« Albert Camus et la pensée de midi », du 12 au 31 décembre 2022

Baudelaire Jazz

Le jazz n’est pas un récit, il tisse sans fin la narration d’un grouillement des possibles, de lignes de fuite sans horizon. Le jazz est la « saisie » toujours recommencée d’un état impensable du réel. Patrick ChamoiseauBaudelaire JazzMéditations poétiques et musicales avec Raphaël ImbertSeuil. mai 2022

Kaléidoscope

Dans une rue, au cœur d’une ville de rêve,Ce sera comme quand on avait déjà vécu :Un instant à la fois très vague et très aigu …Ô ce soleil parmi la brume qui se lève ! Ô ce cri sur la mer, cette voix dans les bois !Ce sera comme quand on ignore les causes…

l’indicible

Parmi toutes les souffrances et les douleurs il y acelles qui n’ont pas de nom, des noms qu’il fauttrouver soi-même pour traduire leur état. Parexemple le fait de ne plus se sentir vivant ou cetteimpression de danger et d’étrange auxquels on nepeut se soustraire, entrevoir quelque chose, passerles portes d’un secret, qui obligent comme contre-sort…

Quatrains

Tes yeux qui ne regardent rienSont dans le vague, la distance.Si tu n’étais belle à ce point,Cela n’aurait aucune ‘importance Quand ta tête bouge et questionne,Tes pendentifs bougent ainsi:Deux hirondelles qui s’étonnent De voler sans l’avoir appris Tu ne dis jamais si t’a pluTout ce que j’ai gardé secret.Tu l’as deviné, j’en suis sûr,Qu’en as tu…

pluie d’automne, me couchant tard

fraîche, froide même, nuit d’automnetranquille, oisif, un vieillardje vais me coucher tard, la lampe est déjà éteinteje m’endors paisiblement, au son de la pluieplus que des cendres dans la bouillotte, chaleur de toute la nuiton vient ajouter de l’encens, réchauffer ma couvertureéclaircie à l’aube, il fait froid, je ne me lève pasles feuilles givrées jonchent…

L’état poétique

L’état poétique est une manière de vivre que certains êtres humains pratiquent spontanément. Mais il peut se conscientiser tel un art de vivre et devenir un mode de connaissance du « réel » et du monde : il suscite alors, vis-à-vis de toutes choses, l’esprit de création. La sublimation poétique est l’élévation à un autre…

La nuit

J’ai pensé […] à cette chose étrange qu’était la nuit, simple absence de lumière qui pourtant existait si fort, emplissait tout d’une substance si palpable, était si indubitablement un élément, pas du tout une absence mais bien une présence, un fluide, un philtre. Sylvain PrudhommePar les routesGallimard. 2019