l’indicible

Parmi toutes les souffrances et les douleurs il y acelles qui n’ont pas de nom, des noms qu’il fauttrouver soi-même pour traduire leur état. Parexemple le fait de ne plus se sentir vivant ou cetteimpression de danger et d’étrange auxquels on nepeut se soustraire, entrevoir quelque chose, passerles portes d’un secret, qui obligent comme contre-sort…

Quatrains

Tes yeux qui ne regardent rienSont dans le vague, la distance.Si tu n’étais belle à ce point,Cela n’aurait aucune ‘importance Quand ta tête bouge et questionne,Tes pendentifs bougent ainsi:Deux hirondelles qui s’étonnent De voler sans l’avoir appris Tu ne dis jamais si t’a pluTout ce que j’ai gardé secret.Tu l’as deviné, j’en suis sûr,Qu’en as tu…

pluie d’automne, me couchant tard

fraîche, froide même, nuit d’automnetranquille, oisif, un vieillardje vais ma coucher tard, la lampe est déjà éteinteje m’endors paisiblement, au son de la pluieplus que des cendres dans la bouillotte, chaleur de toute la nuiton vient ajouter de l’encens, réchauffer ma couvertureéclaircie à l’aube, il fait froid, je ne me lève pasles feuilles givrées jonchent…

L’état poétique

L’état poétique est une manière de vivre que certains êtres humains pratiquent spontanément. Mais il peut se conscientiser tel un art de vivre et devenir un mode de connaissance du « réel » et du monde : il suscite alors, vis-à-vis de toutes choses, l’esprit de création. La sublimation poétique est l’élévation à un autre…

La nuit

J’ai pensé […] à cette chose étrange qu’était la nuit, simple absence de lumière qui pourtant existait si fort, emplissait tout d’une substance si palpable, était si indubitablement un élément, pas du tout une absence mais bien une présence, un fluide, un philtre. Sylvain PrudhommePar les routesGallimard. 2019

L’amour

L’amour d’un être humain pour un autre, c’est peut-être l’épreuve la plus difficile pour chacun de nous, c’est le plus haut témoignage de nous-même ;l’oeuvre suprême dont toutes les autres ne sont que les préparations. Rainer Maria RilkeLettres à un jeune poète http://www.paradis.fr

L’éternité

Elle est retrouvée.Quoi ? – L’Eternité.C’est la mer alléeAvec le soleil. Ame sentinelle,Murmurons l’aveuDe la nuit si nulleEt du jour en feu. Des humains suffrages,Des communs élansLà tu te dégagesEt voles selon. Puisque de vous seules,Braises de satin,Le Devoir s’exhaleSans qu’on dise : enfin. Là pas d’espérance,Nul orietur.Science avec patience,Le supplice est sûr. Elle est retrouvée.Quoi ? –…

saudade

Je regarde de loin le paquebot, dans une grande indépendance d’âme,Et au fond de moi une roue commence à tourner, lentement Les paquebots qui franchissent de mon matin la barre Apportent à mes yeux en euxLe mystère joyeux et triste de qui arrive et part.Ils apportent des souvenir de quais éloignés, d’autres momentsD’une autre façon…

Cantiques

[…]Et les siècles par dix,Et les peuples passés,C’est un profond jadis,Jadis jamais assez ! Sous nos mêmes amoursPlus lourdes que le mondeNous traversons les joursComme une pierre l’onde ! Nous marchons dans le tempsEt nos corps éclatantsOnt des pas ineffablesQui marquent dans les fables… Paul ValéryPoèmes cantiques des Colonnes