Faubourgs

Plus nous nous éloignons du centre et plus l’atmosphère devient politique. C’est le tour des docks, des bassins, des entrepôts,des cantonnements de la pauvreté, les asiles éparpillés de la misère : la banlieue. Les banlieues sont l’état de siège de la ville, le champ de bataille où fait rage sans interruption le grand combat décisif…

Decorum

Dehors, par contre, traînaient des seaux en plastique, un tas de bois à moitié pourri, un poêle taillé dans un bidon d’essence, une baignoire qui servait d’abreuvoir, et sur le sol des pelures de pommes de terre et quelques os que les chiens avaient raclés. Ce n’était pas simplement une absence de décorum : il…

Le dépouillement saisonnier

Longtemps, nous avons appris les cavernes Des sens et les politesses du temps Au sein de nébuleuses intervallaires ; L’automne flatte la beauté des feuilles Mortes. L’épure rythme leur danse ; Accordé à la pluie, le cœur absout Le dépouillement saisonnier   NIMROD Passage à l’infini « Soir d’automne » Obsidiane.1999

Essénine

1 Les nuées – tels des lacs, La lune – une oie rousse. Elle danse au regard, Déhanchée, la Rous’, La verte forêt tressaille Et bouillonne la source. Bonjour moujik, bonjour Nouvel Otchar ! Les eaux sont d’un bleu ciel – Ta paix et ta lumière, En ce monde il n’est pas De liberté funeste.…

Les herbes sauvages

… dans les nuits qui tombent plus vite qu’une gifle dans les aubes qui se lèvent en couleurs, plus flamboyantes que les plumes d’un oiseau merveilleux, dans les palais du bout du monde, dans les caresses qui chuchotent, dans les souffles qui grondent, ma fièvre, mon amour, garde-moi encore un peu   Cécile Coulon Les…