La nuit

J’ai pensé […] à cette chose étrange qu’était la nuit, simple absence de lumière qui pourtant existait si fort, emplissait tout d’une substance si palpable, était si indubitablement un élément, pas du tout une absence mais bien une présence, un fluide, un philtre. Sylvain PrudhommePar les routesGallimard. 2019

Je suis grand

Il a marché jusqu’à la machine, est revenu avec un nouveau gobelet.Je me rappelle le jour où j’ai appris que j’étais devenu adulte. Je vivais avec Marie, nous avions Agustin depuis deux ou trois ans, je travaillais depuis des années comme je le fais toujours plus ou moins aujourd’hui, charpentier ici et là, bricoleur à…

Liberté ? Egalité ? Fraternité ?

En quoi ces trois valeurs se complètent-elles ? C’est peu dire qu’elles se complètent. On peut soutenir, c’est le cas pour la liberté et l’égalité, qu’elles ne sauraient exister l’une sans l’autre. Êtr libre, c’est pouvoir agir selon les buts qu’on s’est fixés et ne pas subir la contrainte. A la seule condition , toutefois,…

Stromboli

La conscience qu’il eut de cet instant lui fit saisir combien il était fruste – ce qui se jouait en lui , à l’intérieur, n’avait de cesse de lui être énigmatique, confus, trouble – et aussi, dans le même temps, combien il était capable de faire émerger des ténèbres une pensée pour lui-même. Il considéra…

Kokoroko

ABUSEY JUNCTION KOKOROKOAlbum: Kokoroko. Brownswood RecordingsWE OUT HERE – Compilation Gilles Petterson2019

L’amour

L’amour d’un être humain pour un autre, c’est peut-être l’épreuve la plus difficile pour chacun de nous, c’est le plus haut témoignage de nous-même ;l’oeuvre suprême dont toutes les autres ne sont que les préparations. Rainer Maria RilkeLettres à un jeune poète http://www.paradis.fr

Une vie passée à caresser une vitre

Tu postes, tu likes, tu swipes tu cliques, tu scrolles, tu croules sous les notifset quand vient l’avalanche, tu te bouches le nez et tu croules Tu surfes sur le vide?l’iris éteint, rétine absenteTout ce que tu touches n’a plus de poils, n’a pas de peau.T’as 50 fenêtres ouvertes mais ton cœur se referme.Une vie…

La ballade du café triste

La nuit vint. La pluie avait rafraîchi l’atmosphère, et c’était comme un soir triste et sombre d’hiver. Pas une étoile au ciel. Un petit crachin tombait, glacial. A l’intérieur des maisons, les lampes n’étaient plus que des lueurs tremblantes et sinistres quand on les regardait de la rue. Le vent s’était levé. Il ne venait…

L’éternité

Elle est retrouvée.Quoi ? – L’Eternité.C’est la mer alléeAvec le soleil. Ame sentinelle,Murmurons l’aveuDe la nuit si nulleEt du jour en feu. Des humains suffrages,Des communs élansLà tu te dégagesEt voles selon. Puisque de vous seules,Braises de satin,Le Devoir s’exhaleSans qu’on dise : enfin. Là pas d’espérance,Nul orietur.Science avec patience,Le supplice est sûr. Elle est retrouvée.Quoi ? –…