Dieu n’habite pas La Havane

Le matin, je me lève la peur au ventre. Un coup d’œil par la fenêtre et je retrouve les épreuves de la veille intactes, solidement campées sur leurs jarrets d’ogresses. Il faut que je m’en aille, que je coure ce risque pour me prouver que je suis capable de claquer la porte derrière moi. Dehors,…

Lucile

Lucile somnolait dans son lit, réveillée de temps à autre par un cri, un bruit de chaise, un éclat de voix. Dans la moiteur des draps elle perdait la conscience de son corps, exactement comme si elle flottait à la surface d’une eau stagnante, à l’exacte température de sa peau. Elle n’avait aucune envie de…

D’après une histoire vraie ?

– Même si cela a eu lieu, même si quelque chose s’est passé qui ressemble à cela, même si les faits sont avérés, c’est toujours une histoire qu’on se raconte. On se la raconte. Et au fond, l’important, c’est peut-être ça. Ces toutes petites choses qui ne collent pas à la réalité, qui se transforment.…

Le hasard n’existe pas

J’imagine qu’il nous arrive à tous, un jour ou l’autre, de penser que le hasard n’existe pas. J’imagine que chacun de nous a connu une série de coïncidence auxquelles il ou elle a attribué un sens particulier, un sens incontournable, un sens que lui seul pensait pouvoir déchiffrer. Qui d’entre nous, au moins une fois…

Josefina Sànchez

C’était une femme à qui l’on avait donné cette belle voix pour la dédommager d’une certaine façon de l’accumulation d’erreurs qu’était son corps. Il était impossible de deviner son âge, bien sûr qu’elle dût avoir derrière le demi-siècle. Brune, elle oxygénait ses cheveux qui dépassaient, jaune paille, d’un turban grenat et croulaient sur ses oreilles,…

Istanbul

Berkin se lève, m’attrape le menton et m’embrasse sur la bouche, juste les lèvres, ça va aller. Une immense douceur m’envahit, me ramollit, me détend longtemps encore après son départ. Qu’est-ce-que c’est que cette tête ? Je m’en vais. Il sourit et récite une vers de Cemal Süreya que tout le monde apprend à l’école,…

Harkis ?

Le camp Joffre – appelé aussi camp de Rivesaltes, où, après les longs jours d’une voyage sans sommeil arrivent Ali, Yema et leurs trois enfants est un enclos plein de fantômes : ceux des républicains espagnols qui ont fui Franco pour se retrouver parqués ici, dans la zone libre, ceux de quelques prisonniers de guerre…