Les Indes

Chant premier VIII Chacun vit que l’Océan faisait commerce de soi-même, à l’autre plage de la vie. Qu’il était riche de manguiers, de soies, d’épices, de venelles (Mais où était l’épice, et où était la soie, tu le demandes maintenant ?) Et chacun s’écria que l’océan est force dure, qui s’éprouve, impure, et se nourrit…