Alger était malade

        Pataugeant dans ses crottes purulentes, elle dégueulait, déféquait sans arrêt. Ses foules dysentériques déferlaient des bas-quartiers dans des éruptions tumultueuses. La vermine émergeait des caniveaux, effervescente et corrosive, pullulait dans les rues qu’étuvait un soleil de plomb.         Alger s’agrippait à ses collines, la robe retroussée par-dessus son vagin éclaté, beuglait les diatribes diffusées…

Le minotaure 504

Tous les gens des douars sont naïfs : ils croient qu’Alger existe alors que c’est un grand panneau routier qui vous indique les sorties de la ville mais jamais les entrées. Je me disais, je suis là, couché, affamé, loin de mon village, à défendre des gens et des généraux qui s’envoient des vierges, à…