Le chat

II De sa fourrure noire et brune Sort un parfum si doux, qu’un soir J’en fus embaumé, pour l’avoir Caressée une fois, rien qu’une. C’est l’esprit familier du lieu ; Il juge, il préside, il inspire Toutes choses dans son empire Peut-être est-il fée, est-il dieu ? Quand mes yeux, vers ce chat que j’aime…