De bonne heure

C’est un bonheur que de se promener ainsi de bonne heure, les sens rajeunis, l’âme purifiée après s’être plongé et avoir longuement bu aux flots salutaires du nocturne Léthé. On envisage avec une robuste confiance le jour qui vient, mais on éprouve une hésitation délicieuse à le commencer. Il semble qu’on ait reçu en présent,…