Mahmoud Darwich

Un jour je m’assoirai sur le trottoir, le trottoir de l’étrangère Je n’étais pas un narcisse, bien que défendant mon image Dans les miroirs. As-tu jamais été là, l’étranger ? Cinq siècles passés et achevés, et notre rupture demeure, là, inaboutie Et entre nous les lettres, toujours, et les guerres N’ont pas modifié les jardins…

Rûmi

Regarde ce visage et cette allure, vois cette stature, cette joue, ces mains, ces pieds, Contemple ce teint, cette démarche, cette beauté pareille à la lune éclatante, revêtue d’une tunique Parlerai-je du cyprès, de la verdure, de la tulipe et du jasmin ? Parlerai-je  de la chandelle ou du chandelier, de la danse, de la…

Vers l’orage

le ciel vire de bleu à gris foncé, le vent se lève, le bruit de la mer parvient jusqu’au jardin, les arbres bougent, deviennent noirs, la chaleur monte d’un cran avant d’être transpercée par les premières gouttes de pluie, le temps en équilibre bascule vers l’orage   David Lespiau Equilibre libellule niveau P.O.L 2017  

En mouvement

(…) Les flots de la rivière La croissance du ciel  Le vent la feuille et l’aile  Le regard la parole  Et le fait que je t’aime  Tout est en mouvement. . Paul Eluard Le Phenix. 1951

Entre nous

Avant pardon, cette chaise est libre, avant la couleur de tes yeux, avant puis-je vous offrir un verre, avant je m’appelle Rico, et moi Dita, avant la légère pression d’une main sur une épaule, c’est passé entre nous comme une porte entrebâillée pendant le sommeil   Amos Oz Seule la mer 1999. Gallimard 2002