L’amertume

Tu es partie et depuis je sens l’amertume infinie d’avoir tu tant de choses pour toi, d’avoir tu en martyr cette douce tendresse que j’ai cachée comme les roses peuvent se cacher,   et de ne pas t’avoir confié les mots exquis que ma bouche abritait, délicats et soumis, ces mots dont si souvent j’ai…

Mansuétude

J’aime la mansuétude et lorsque j’entre sur le seuil d’une solitude j’ouvre les yeux et les remplis de la douceur de sa paix.   J’aime la mansuétude par-dessus toutes les choses de ce monde.   Je trouve dans la quiétude des choses un chant immense et muet. Et tournant les yeux vers le ciel je…

Journal

Dimanche (Pâques) 20 avril En proie à cette impression de désœuvrement qui succède toujours à un long article ( et Defoe est le second article de tête que j’écris ce mois-ci ), j’ai sorti ce journal et je l’ai lu comme on relit toujours ses propres écrits, avec une sorte d’avidité coupable. Je confesse que…