Eros

Car, dès que je te vois, ne fût-ce qu’un instant, je ne peux dès lors exhaler aucun son, mais ma langue se brise, un feu subtil se glisse aussitôt sous ma chair: je ne voix rien de mes yeux, et mes oreilles bourdonnent, une sueur m’inonde: un tremblement, de moi toute s’empare . . SAPPHO…