Bande à part

La dernière pensée d’Arthur avant de mourir fut consacrée au visage d’Odile Dans le noir brouillard qui tombait sur lui il aperçut cet oiseau fabuleux dont on parle dans les légendes indiennes et qui parait-il vient au monde sans pattes de sorte qu’il ne se pose jamais Il dort dans les grands vents plus haut que…