Mon rêve familier

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant D’une femme inconnue, et que j’aime, et qui m’aime Et qui n’est, chaque fois, ni tout à fait la même Ni tout à fait une autre, et m’aime et me comprend. Car elle me comprend, et mon cœur, transparent Pour elle seule, hélas ! cesse d’être un…

L’été

Despotique, pesant, incolore, l’Été, Comme un roi fainéant présidant un supplice, S’étire par l’ardeur blanche du ciel complice Et bâille. L’homme dort loin du travail quitté.  L’alouette, au matin, lasse n’a pas chanté. Pas un nuage, pas un souffle, rien qui plisse. Où ride cet azur implacablement lisse Où le silence bout dans l’immobilité. L’âpre…

Kaléidoscope 

Dans une rue, au cœur d’une ville de rêve, Ce sera comme quand on a déjà vécu : Un instant à la fois très vague et très aigu… O ce soleil parmi la brume qui se lève ! O ce cri sur la mer, cette voix dans les bois ! Ce sera comme quand on…

Musique et Nuance

De la musique avant toute chose ! Et pour cela préfère l’Impair Plus vague et plus soluble dans l’air, Sans rien en lui qui pèse et qui pose.   Il faut aussi que tu n’ailles point Choisir tes mots sans quelque méprise: Rien de plus cher que la chanson grise Où l’indécis au précis se…

or vivant

  Nous étions seul à seule et marchions en rêvant, Elle et moi, les cheveux et la pensée au vent. Soudain, tournant vers moi son regard émouvant: “Quel fut ton plus beau jour ?” fit sa voix d’or vivant, … Nevermore Paul Verlaine Poèmes saturniens, 1866