Lovtaire

(…) Touché de sa beauté nouvelle, Et de sa lumière éclairé, Je la suivis; mais je pleurai De ne pouvoir plus suivre qu’elle. Voltaire Stances à Madame du Châtelet.1733