La cible

 

Ils fermaient leur œil non viseur
et alignaient la cible
et choisissaient un point précis
et ajustaient le tranchant de la lame
au cran de mire arrière
avec tous les viseurs droits
et laissant un fil blanc ils tiraient.
Mais rataient.
Ils sont arrivé à tuer Muhamad El-Hayk, 24 ans,
et à blesser sévèrement son père Abdallah, 64 ans,
tout ‘selon les besoins et en accord avec les règlements’,
mais ils manquèrent Maisun El-Hayk,
la blessant légèrement
en dépit de son énorme ventre
pourtant une cible parfaite
(mais ne l’ont-ils pas déshabillée devant la barricade,
avant, pour s’assurer que son ventre était un vrai ventre
et douleur de l’enfantement – la douleur
                     de l’enfantement
avant qu’ils ne s’en aperçoivent pour passer aux
‘procédures valables dans le cas d’arrestation suspecte’ ?)
et ils ont aussi raté la fille fœtus et son envoi au paradis
avant qu’elle ne vienne au monde
– ils ont du oublier ce fil blanc –
mais ils ont réussi à coudre indissociablement
le jour de sa naissance et le jour de l’enterrement de
son père


Tal Nitzan
La Cible
Soirée Ordinaire
Voix Vives – de Méditerranée en Méditerranée
Ed. Al Manar.Israël. 2011

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s