Jérusalem

Peu après trois heures, nous franchissions la route séparant les ruines de l’ancien caravanserail turc derrière lequel s’élevaient l’église écossaise et la gare désaffectée : une autre lumière régnait ici, plus nébuleuse, archaïque, mousseuse. Ce lieu rappelait à ma mère une ruelle balkano-musulmane, aux confins de sa bourgade natale, en Ukraine occidentale. Papa nous parlait…

La mort du roi Tsongor

Souba poursuivait son chemin à travers le royaume. Et ces moments d’errance qui, au début, lui faisaient peur, il apprenait à les aimer de plus en plus. Il ne se hâtait plus de rejoindre une ville ou de trouver le site d’un nouveau tombeau. Il parcourait les routes, allant d’un point à un autre dans…

César

       Les marins l’avaient surnommé César, croyant moquer l’indifférence orgueilleuse dont il les accablait. Il était un César, à sa manière, premier dans sa cale et non plus second dans son pays. Les chaînes sur son torse large semblaient autant de médailles antiques. IL avait des cicatrices sur tout le corps, géographie de…

Niska

Les premières oies apparaissent, beaucoup trop haut dans le ciel pour la portée de nos armes, mais à cette seule vue mon pouls s’accélère. Le vol suivant est plus bas, et lorsque Moshum* en repère un assez près, il met ses mains en cornet et crie comme une oie. Awk, Awk, Awk. Moshum appelle les…

Beyrouth

La chaleur de Beyrouth l’a saisi dès la sortie de l’aérogare, épaisse, chargée de l’air salé de la mer, porteuse du capharnaüm des embouteillages et du cri des gamins des quartiers sud. Dans le taxi qui le menait à son hôtel, il a contemplé avec avidité les rues, scrutant les changements de cette ville qu’il…

Bande à part

La dernière pensée d’Arthur avant de mourir fut consacrée au visage d’Odile Dans le noir brouillard qui tombait sur lui il aperçut cet oiseau fabuleux dont on parle dans les légendes indiennes et qui parait-il vient au monde sans pattes de sorte qu’il ne se pose jamais Il dort dans les grands vents plus haut que…

Pour tromper les I.A.

On utilisait beaucoup de métaphores pour causer malgré les robots. Les robots comprennent littéralement et ça perturbe leurs recoupements : ils devaient se dire q’on était obsédés par notre nez. Des nasophiles, Ah ! Ils sont nuls en double sens et n’ont pas d’humour. Les robots, surtout à l’oral, confondent coup et cou, foie et…