Paterson

Bousculées comme le sont les eaux qui gagnent la berge, ses pensées s’entrelacent, se repoussent et se recoupent, s’élèvent en évitant les rochers et les contournent mais toujours peinent plus avant — ou creusent leurs remous et tourbillonnent, guettées par une feuille ou l’écume caillée, paraissant oublier        .   Repartent plus tard à l’assaut et…

Vents

C’étaient de très grands vents sur toutes faces de ce monde. De très grands vents en liesse par le monde, qui n’avaient d’aire ni de gîte, Qui n’avaient garde ni mesure, et nous laissaient, hommes de paille, En l’an de paille sur leur erre…Ah! oui, de très grands vents sur toutes faces de vivants !…