La déclaration

« Le hasard doit être fixé ». C’est une expression de Mallarmé : « le hasard est enfin fixé… » Il ne le dit pas à propos de l’amour, il le dit à propos du poème. Mais on peut très bien l’appliquer à l’amour et à la déclaration d’amour, avec les terribles difficultés et angoisses diverses qui lui sont…

Le seul amour

Le seul amour qui soit vraiment humain, c’est un amour imaginaire, c’est celui après lequel on court sa vie durant, qui trouve généralement son origine dans l’être aimé, mais qui n’en aura bientôt plus, ni la taille, ni la forme palpable, ni la voix, pour devenir une véritable création, une image sans réalité. (…) L’oeuvre,…

La vie et rien d’autre

Bédarieux, 6 janvier 1922 Irène, très chère Irène, Votre lettre m’a donné une grande joie parce qu’elle m’apportait un grand espoir. Enfin vous ! Enfin, quelques mots me rendaient votre voix, votre regard, l’émouvante silhouette de mes jours et de mes nuits de solitude ! Dieu veuille que mon message vous atteigne à New York avant ce…

Love forever

Vitalité de l’Amour: on ne saurait médire sans injustice d’un sentiment qui a survécu au romantisme et au bidet.   Emil Cioran Syllogismes de l’amertume Gallimard.1952

Pour chacun de nous

14 mai 1904 Mon cher Monsieur Kappus, . (…)                   Il est bon aussi d’aimer ; car l’amour est difficile. L’amour d’un être humain pour un autre, c’est peut-être l’épreuve la plus difficile pour chacun de nous, c’est le plus haut témoignage de nous-même ; l’œuvre suprême dont…

Eros

Car, dès que je te vois, ne fût-ce qu’un instant, je ne peux dès lors exhaler aucun son, mais ma langue se brise, un feu subtil se glisse aussitôt sous ma chair: je ne voix rien de mes yeux, et mes oreilles bourdonnent, une sueur m’inonde: un tremblement, de moi toute s’empare . . SAPPHO…

Lovtaire

(…) Touché de sa beauté nouvelle, Et de sa lumière éclairé, Je la suivis; mais je pleurai De ne pouvoir plus suivre qu’elle. Voltaire Stances à Madame du Châtelet.1733

La vie

  Ne pas attendre que les vents nous emportent se tenir la main et ressentir le souffle que l’autre nous apporte . Patrick Simon Editions du Tanka francophone. 2015