Beyrouth

toujours en retard d’une journée sur la guerre le kiosque à journaux pénurie d’essence cloué chez moi on regarde passer les nuages Nouvel An de guerre après le feu d’artifice on compte les morts temps de pénurie ; avec l’eau des pâtes le parquet lavé la boulangerie ; entre murs et sacs de sable file…