Le passé et le futur sont le présent

Un chasseur huron-wendat appelant l'orignal, par Cornelius Krieghoff, vers 1868

Un chasseur huron-wendat appelant l’orignal, par Cornelius Krieghoff, vers 1868

Avant l’arrivée des Corbeaux, vos prêtres, nous avions la magie. Avant la construction de vos grands villages que vous avez si grossièrement sculptés sur les rivages de la mer intérieure de notre monde en leur donnant des noms arrachés à nos langues – Chicago, Toronto, Milwawkee, Ottawa-, nous avions aussi nos grands villages sur ces rfivages-là. Et nous comprenions notre magie. Nous savions ce que l’orenda impliquait.
Et qui accuser quand tout cela disparaît ? Il est tentant de désigner un coupable, même si l’on ne devait jamais évaluer ainsi la perte. Alors, qui est responsable de ce dont nous sommes aujourd’hui les témoins, nos enfants qui se taillent eux-mêmes enpièces, qui s’étranglent dans les coins sombres de leurs foyers ou qui ingurgitent votre boisson puante jusqu’à ce que leur corps les lâche? Mais cela, c’est le futur. Ce conte est en apparence l’histoire de notre passé.

Joseph Boyden
Dans le grand cercle du monde
Penguin Canada Book/Albin Michel. 2014.
Terres d’Amérique

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s