Le paysage

jap0037

J’appelle la leçon inaugurale que Gilles Clément a prononcé lors de son entrée au Collège de France en 2011, où le paysage se définit à la fois en  termes d’expérience physique et en termes de mémoire: « Le paysage, selon moi, désigne ce qui se trouve sous l’étendue de notre regard. Pour les non-voyants, il s’agit de ce qui se troue sous l’étendue de tous les autres sens. A la question: qu’est-ce que le paysage ? nous pouvons répondre: ce que nous gardons en mémoire après avoir cessé de regarder; ce que nous gardons en mémoire après avoir cessé d’exercer notre sens au sein d’un espace investi par le corps. »
(…)
J’aime l’idée que l’expérience de la mémoire, autrement dit l’action de se remémorer, transforme les lieux en paysage, métamorphose les espaces illisibles en récit.

Maylis de Kerangall
A ce stade de la nuit
Ed Verticales. 2015


Signez la pétition pour le maintien de l’ENSP Marseille (Ecole Nationale Supérieure du Paysage)  et pour la création de l’IMVT (Institut Méditerranéenne de la Ville et des Territoire) refusé par le ministère, visant à rassembler l’école d’Architecture, l’école d’Urbanisme et l’école de Paysage, institut unique en Europe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s