JAZZ (chorus)

TROUE LES CŒURS COMME RIEN D’AUTRE CE LONG CHORUS FRÉMISSANT JE L’AI SENTI UN JOUR ÉPROUVÉ SI PROFOND SI LOIN SABLE CENDRES ARTICULES SOUS  CIEL SAPHIR RIEN D’AUTRE NON JUSTE SE GLISSER DANS LA PEAU DES PRINCES DU CHAVIREMENT TROUE LES CŒURS COMME RIEN D’AUTRE SE GLISSER PAR SIDÉRATION S’AVANCER S’ÉTENDRE PAR TOUTE LA FORCE DE SES POUMONS DOULEUR DÉSIR DÉSORDRE LE CŒUR DU JAZZ UN ALPHABET RENVERSE JE JOUE LA MUSIQUE DES HAUTS VIVANTS CELLE QUI TORRÉFIE LES NERFS COMME RIEN D’AUTRE JE SOUFFLE EN TOUTES LANGUES JE VIVIFIE DANS L’AERIEN JE SOUFFLE POUR LA LUMIÈRE QUI NE PASSE PAS NE PASSE PAS JE GLISSANDO ENTRE LES LIGNES DE FUITE HOMME-ARBRE IMPRÈGNE RAYONNE RAYONNANT POUR INTERROGER LES ÉTOILES ECOUTANT SANS FIN SANS FOND CE LONG CHORUS DE VASE ET DE LICHEN CETTE BUÉE D’ÂME JE SOUFFLE CET AUTRE CIEL EN MON CŒUR POUR EXPLORER LES GRANDS CHARNIERS DU CHAGRIN OFFRIR MON ABSOLUE FRAGILITÉ JE JOUE POUR VOUS FAIRE SENTIR QUE LE TEMPS NE PASSE PAS NE PASSE PAS JE SALUE EN SUEUR LA SUBSTANCE JAZZ LA SUBSTANCE DE LA RESPIRATION JE TISONNE LES COMETES ET C’EST UN ACTE DE GENEROSITE AIMER AIMER AIMER C’EST INCISER L’UNIVERS JE SOUFFLE ET J’INVECTIVE AUX QUATRE COINS DU FEU NOCTURNE JE TOURNE SANS INTERRUPTION LE ROULEAU DE LA VIE JE RHAPSODIE DU FOND DU CŒUR PARCE QUE QUELQUE CHOSE BRÛLE EN MOI JE GLISSE DANS LA MATIERE PREMIERE DE LA CRÉATION JE SOUFFLE EN INCISES EN ARÊTES VIVES EN SACRIFICATIONS JE SOUFFLE CE QUE LA NUI M’OFFRE DE SON MYSTÈRE JE PROFÈRE DANS MA CHAMBRE D’ECHOS PLANETAIRE JE SOUFFLE DANS LA CHAMBRE DES SOUFFLES POUR CROIRE SANS FIN A LA NOUVEAUTE DU MONDE JE CHERCHE LA PROFONDEUR DERRIÈRE LE DERNIER SOUPIR JE PROJETTE TOUTES MES FORCES DANS CHAQUE EXPIRATION JE CHERCHE LA LONGUE LA TRÈS LONGUE HALEINE DE LA PROFONDEUR LE FOND VIBRATOIRE DES ÂGES LE BATTEMENT DE L’ORIGINE DES TEMPS POUR RETROUVER CONTINÛMENT MA PROPRE SOURCE POUR ALLER AU BOUT SANS RELÂCHE POUR SAVOIR VRAIMENT CE QUI CHANTE EN MOI POUR QUE  PASSE EN MOI QUELQUE CHOSE DE PLUS GRAND QUE MOI CE LONG CHORUS D’ALTITUDE QUI M’AIMANTE ET M’IMPREGNE JE TRAVERSE LES BLESSURES JE LAISSE ECHAPPER CE QUE LA PENSÉE NE PEUT DIRE LA PORTE EST ÉTROITE MAIS C’EST LA PORTE DU GRAND CALME  LA CREATION RECOMMENCE TOUJOURS DANS L’AVANT-VIE FACE AU MYSTERE DE LA NAISSANCE UNE GOUTTE UNE PERLE UN MONDE UN SOUPIR LA MUSIQUE GUÉRIT LES UNIVERS BLESSES LA MUSIQUE APPRIVOISE  LES TROUS NOIRS QUI VOUDRAIT VRAIMENT PERDRE LE TEMPO DE CETTE NOTE SECRÈTE QUI CONSOLE ET QUI EMPORTE UNE NOTE TAPIE A L’INTERIEUR D’ELLE-MÊME IRRADIANT CHAQUE ACCORD D’UN LONG SOLO DE SABLE ET DE CENDRES UNE ÉLÉGIE POIGNANTE DEPUIS LES TOUTES PROFONDEURS DE L’HUMAIN JUSQU’À CE QUE LE CIEL GLISSE SUR MES PAUMES JE ME TOURNE TOUT AU FOND DE MOI COMME UN CHEMIN APRÈS LA PLUIE JE M’ADONNE ME DONNE ET M’ABANDONNE JE JOUE LES NOTES COMME JE LES SENS ENCORE ET TOUJOURS JE N’INVENTE RIEN JAMAIS JE FAIS APPARAITRE LE CHORUS FLUIDE DU VIVANT JUSQU’À M’ACCORDER AU MOUVEMENT DE LA LUMIÈRE LA OU TANT PALPITE AU FOND DE L’INFINIMENT SENSIBLE OU L’IDENTITÉ N’EST PLUS QU’UN PRECIPICE  TOUTES LES AUBES VIENNENT A MA BOUCHE TOUTES LES AUBES TOUTES LES AUBES JUSQU’AU NAUFRAGE EN FERVEURS ONDOYANTES EN FÊLURES DE CONTRE-JOUR L’AMPLE ET LE RUGUEUX LA PLENITUDE ET L’OPACITE JE FORCE L’ACQUIESCEMENT DES HAUTES HALEINES EN SOUBRESAUTS D’ÂPRETE JE SUIS UN ARGONAUTE DU SOUFFLE RIEN D’AUTRE RIEN D’AUTRE J’AVANCE LE LONG DE MA LIGNE DE COEUR MA LIGNE DE NERFS JUSQU’À PLUS SOIF LE LONG DE MON SI LONG CHORUS NAISSANCES MORTS RENAISSANCES VONT ET VIENNENT A CHAQUE SECONDE JE TRAVERSE MILLE FRONTIERES TOUTES LES AUBES TOUTES LES AUBES EN FEUTRE D’INTRAVEINEUSES CHACUNE DE MES NOTES MET UN MT SUR VOTRE MELANCOLIE UN MOT UN SEUL MOT D’ORAGE EBLOUISSANT UN MOT MINÉRAL UN MOT VOLCANIQUE QUI TROUE LES CŒURS COMME RIEN D’AUTRE RIEN RIEN QU TROUE

 

Zéno Bianu
D’un univers funambule
Gallimard. 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s