Les maraudeurs

Gagnant-Gagnant – Grimes avait du mal à la croire. Les nouvelles liées à la marée noire suite à l’explosion du site de Macongo, étaient de plus en plus mauvaises. La fin du bayou tel qu’on le connaissait, disaient les gens. Rita, Gustav et Katrina avaient fait sonner les trompettes de l’apocalypse, mais cette fois c’était la bonne. Les représentants de la compagnies pétrolière disaient une chose, les présentateurs télé une autre, et là-dessus toute une escouade de biologistes marins débarquaient de leurs universités et déclaraient que tout le monde avait tort. Personne ne savait au juste à quoi s’en tenir, mais les chiffres étaient sidérants. La quantité de mazout et de poison dans la mer, les millions de dollars perdus pour l’industrie de la pêche. Grimes avait même attendu dire qu’un pêcheur de crevettes d’était suicidé, un pauvre type tellement fauché et brisé par la tragédie qu’il avait fini par se tirer une balle dans la tête lors d’un barbecue, le jour de la fête nationale.

Les écologistes s’inquiétaient de voir la nappe de pétrole gagner les marais. Un orage tropical, un changement de vent inattendu, et c’est tout l’écosystème de la région qui serait ravagé. Les hérons, les sternes, les cormorans, les mouettes rieuses, les grenouilles, les lézards, les alligators, les perches de mer, les muges, les huîtres, les langoustines, les cerfs, les rats musqués.

Et, oui: les crevettes

 

Tom Cooker
Les Maraudeurs
Ed. Albin MIchel. 2016

bayou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s