Quatrains T’ang

Souvent on regrette l’impuissance de la parole

Devant la profondeur de nos pensées.

Ce jour-là, on se regarde face à face,

Comment s’exprimer les mille plis de notre cœur ?

 

LIEOU YU-SI (772-842)

En regardant l’anneau du sabre
Quatrains T’ang –Chant de palais
Ed Héros-Limite. (1942) /2013
Trad française de LO TA-KANG

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s