De mon village

De mon village je vois de l’univers tout ce qu’on peut
     voir de la terre,
Pour cela mon village est aussi grand que n’importe
     quel autre pays,
Parce que j’ai la dimension de ce que je vois
Et non la dimension de ma taille…

Dans les villes la vie est plus petite
Qu’ici dans ma maison sur le flanc de cette colline.
     dans ma ville, les grandes maisons ferment la vue à clef,
Cachent l’horizon, bousculent notre regard loin du ciel
     entier,
Nous rendent plus petits parce qu’elles nous enlèvent tout
     et que nous ne pouvons plus voir.
Et elles nous rendent pauvres parce que notre unique
     richesse, c’est voir.

.

Fernando Pessoa
(Alberto Caeiro)
Poèmes païens / Le gardeur de troupeaux (1914-1930) / VI

village2

Une réflexion sur “De mon village

  1. Pingback: De mon village – musnadjia423wordpress

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s