le vent de Paris derrière moi

Je traîne dans une petite fête foraine dans une rue des halles…je t’aime. j’ai tout à fait l’air d’une gitane, foulards, rubans dans les cheveux et je suis seule. je voudrais que tu sois là avec ta chemise ouverte jusqu’à la taille…à transpirer le sexe comme un gigolo…il y a des autos tamponneuses ici…des petites voitures à gaz sur une énorme piste en bois. j’en ai pris une jaune vif. tout le monde était surpris car les filles n’essaient jamais. les gens n’arrêtaient pas de m’offrir des tickets (1$ pièce)…je devenais dingue. c’était beau, je suis allée hyper vite, le vent de paris derrière moi, je fonçais dans les autres…puis repartie toute seule…un vieil homme au stand de tir m’a donné cette carte et m’a fait le baisemain…j’ai dessiné une grande étoile sur le mur en brique rouge…j’ai dansé seule dans la rue et pensé à toi à times square

.

patti-carteParis, 7 juillet 1969

Carte postale,
de Patti Smith
à Robert Mapplethorpe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s