Capacité d’émerveillement

Il y a dans la capacité d’émerveillement l’un des secrets de l’énergie vitale. Quelques rares êtres réussissent à se maintenir en perpétuel état de reconnaissance devant le cours des choses, à “tenir [leur] âme en haleine” selon Montaigne. Non pas qu’ils aient affûté leurs yeux à mieux regarder le monde ou qu’ils possèdent un prédisposition au métier  de spectateur mais parce qu’ils éprouvent en eux l’unité du vivant. Ils se sentent intégrés à la valse solaire. Ils se savent dépendre  de l’astre autant que le chêne et le lombric. Ils développent corps et âme une  capacité extrême de réception des signaux du monde extérieur – de ses parfums, de ses couleurs et de ses formes. Ce n’est pas tellement  que leurs yeux se tiennent grands ouverts. C’est plutôt qu’ils deviennent eux-mêmes œil ouvert. Ils regardent de toute leur âme, écoutent de tous leurs yeux, reçoivent de toute leur chair. Le monde leur saute au regard comme un enfant heureux vous sauterait au cou. Ils brûlent de l’inépuisable appétit de toujours découvrir quelque chose de nouveau.

 

Sylvain Tesson
Éloge de l’énergie vagabonde
Pocket.2009

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s