Avec le feu

     Le tourbillon Silvia dévala les escaliers et traversa la place. Elle échangea un mot avec ces deux garçons et ils se mirent en route. Elle se tenait entre eux, accrochée à leurs bras.
     « Retourne-toi, suppliai-je. Retourne-toi sinon je rentre à Gênes et je ne chercherai plus jamais à te revoir. »
     Le trio s’approcha du coin de la place. Elle se retourna au dernier moment pour accrocher son regard. Je revis cette inconnue sur la plage de Voltri, m’offrant son épaule dénudée.
     Je poussais un long soupir. Avait-elle ramené ces types pour m’en faire baver ? L’un d’eux était-il son petit ami ? Je fis les cent pas dans ma chambre, renvoyé comme une balle molle de mur en mur. J’étais venu à Paris pour la surprendre, mais c’était elle qui m’avait attrapé, sauvage et joueuse.

 

Aurélien Manya
Avec le Feu
Gallimard – L’Arpenteur. 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s