Du côté de l’envers

Viens, je te raconterai les brumes
Le gel des petits matins
L’herbe fraîche
Et si le gris veut s’installer
J’effacerai la buée

 

Viens, je sais traverser
Les abîmes,
Les grands silences blancs,
Les confins bleus
Tous les horizons
Et tu n’auras plus peur
Je tisserai des ponts

 

Ile Eniger
Du côté de l’envers
Ed. Chemins de Plume. Nice. 2003

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s