La nuit

J’ai pensé […] à cette chose étrange qu’était la nuit, simple absence de lumière qui pourtant existait si fort, emplissait tout d’une substance si palpable, était si indubitablement un élément, pas du tout une absence mais bien une présence, un fluide, un philtre.

Sylvain Prudhomme
Par les routes
Gallimard. 2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s