La lune et moi

  Les haïkus…à la source même de l’écriture poétique. Source originelle, archaïque, et par conséquent intemporelle, contemporaine à jamais. Je n’ai jamais été bien certain de ma présence en ce monde, de sa réalité même, du lien qui pouvait m’y unir. Très vite, écrire m’a semblé le plus sûr moyen d’habiter la vie. d’éprouver sa…

illumination

… Que je gravisse ma véranda, je m’arrête, je me demande si vraiment cela est, L’illumination matinale à ma fenêtre me plaît mieux que la métaphysique dans les livres. Ah ! La naissance de l’aube ! La petite lumière éclipsant les gigantesques ombres diaphanes, Et cette suave saveur de l’air contre mon palais ! Fardeaux…

firefly

du haut de l’herbe / on croit qu’elle tombe, mais / la luciole s’envole (Remix – Basho)

Phosphorescence de la vie courante

J’ai toujours cru que le poète et le romancier donnaient du mystère aux êtres qui semblent submergés par la vie quotidienne, aux choses en apparence banales – et cela à force de les observer avec une attention soutenue et de façon presque hypnotique. Sous leur regard, la vie courante finit par s’envelopper de mystère et…

A la pointe du vivant

« … Les auteurs de haïkus ne sont pas des fonctionnaires du vers, ni des intellectuels dévots du logos, mais des auteurs qui, comme Rimbaud ou Segalen, Walt Whitman ou Ezra Pound, mène une vie poétique. Pour eux, écrire est vivre … Dans la logique du haïku, le mot n’est pas une fin en soi, mais un moyen pour parvenir…