Invisible

1873973051_173996e0db_mTémoigne ce que tu vis le plus fidèlement possible. Sans rien ajouter ni retrancher en vue d’un effet quelconque à produire.  Quelle sottise et quelle vanité de vouloir, comme disent certains, laisser une trace. De leur passage sur terre. Autrement dit sur du sable ou de la poussière.

Georges Haldas
Le nomade immobile
Carnets 2000. L’Etat de poésie
Ed L’Age d’homme. 2006

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s