vis comica: humour, ironie, individuation et pouvoir

“Aucun doute ne subsiste: l’essence de l’humour réside en ce fait qu’on s’épargne les affects auxquels la situation devrait donner lieu et qu’on se met au-dessus de telles manifestations affectives grâce à une plaisanterie […] L’humour ne se résigne pas, il défie, il implique non seulement le triomphe du moi, mais encore du principe du plaisir qui trouve ainsi moyen de s’affirmer en dépit de réalités extérieures défavorables (1).” Certes, l’humour peut s’avérer un principe d’autoconservation permettant d’affronter le Réel sans en ressentir la pénibilité mais sa fonction créatrice dépasse cette seule aptitude. Il est résolument ce “sublime à l’envers”, écrit Jankelevitch, qui permet d’accéder au présent par le viatique de l’absence: j’y suis, là, dans la réalité, à étreindre la réalité, mais la distance ironique amortit le coup du Réel, j’y suis sans y être; j’ai affronté le Réel mais j’ai échappé à sa terreur possible; au front, et peut-être épargné. Car il ne s’agit nullement de fuir, la confrontation avec le Réel est totale mais … transposée ailleurs. (…)
L’ironie relève d’un autre cycle du pouvoir, qui ne dit pas son nom, mais qui étend lui aussi son petit empire. Elle est un dénigrement, une forme de misologie: on rit pour désavouer la culture, faire un croche-pied aux idées, se moquer des intellectuels qui identifient l’action à la pensée. Dès qu’il est au service du pouvoir le ridicule perd de sa puissance de révélation. “Il ne faut point mettre un ridicule où il n’y a en point: c’est se gâter le goût, c’est corrompre son jugement et celui des autres; mais le ridicule qui est quelque part, il faut l’y voir, l’en tirer avec grâce, et d’une manière qui plaise et qui instruise (2).” Le fin  mot de l’histoire, la vis comica instruit. Elle connaît le secret du pouvoir, son usurpation; elle ne peut donc y participer. Elle n’est que le démembrement de la domination. Elle est le contraire de la complicité avec le mensonge. “L’ironie ne veut pas être crue, elle veut être comprise (3).” L’affaire est donc entendue: nulle séduction n’est visée. Un peu de vérité à l’état pur, sans volonté d’en faire autre chose qu’un instant de présence au monde. Nulle guerre de croyance derrière. Nul édifice de pouvoir ensuite. De loin, sans doute, la figuration de l’individuation la plus difficile à atteindre. Car, une chose est d’être drôle et de faire rire autrui ponctuellement; une autre, d’en faire la pierre de touche de son savoir, de sa vie, et de son engagement. Si l’humour déstabilise autant, c’est parce qu’il échappe au pouvoir. Il ne croit pas en lui. Il refuse la normalisation qu’il propose. Il la décrédibilise. De nouveau ne pas fuir mais échapper. La panoptique est omniprésent, l’humour semble impossible, et précisément il trouve la manière d’appréhender la pesanteur du Réel par sa capacité d’évasion, de quasi-effraction. En fait, il refait le lien avec le Réel sur le dos de la réalité immédiate, physique, sociale et politique. Elle n’aura pas le dernier mot sur le monde. L’humour est un commencement. Le monde s’ouvre car le récit de l’origine est moqué et le mensonge mis à nu. C’est en cela que l’humour est un processus d’individuation car il fait de l’état de minorité précisément l’occasion de sa sortie. Il se fonde lui-même, hors de tout héritage et de place sociale. Il n’attend pas la société pour être reconnu. L’humour est révolution. “L’ironie met tout à l’envers (…). (3)”

Cynthia Fleury
Les Irremplaçables
2015. Gallimard

  1. Freud, “Le mot d’esprit et ses rapports avec l’inconscient” (1905), Appendice “De l’humour”
  2. La Bruyère, “Les caractères” (1688).Le livre de Poche réed 1985
  3. Vladimir Jankelevitch. “L’ironie”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s