Le vin secret

Trop et trop peu de vin interdisent la vérité. 

Pascal (1623-1662)

Il me semblait parfois avoir tout un jardin sous le palais…Je me sentais lucide, joyeux, léger…L’arôme du vin, plus que le vin lui-même, me pénétrait dans les profondeurs de l’âme. Il m’allégeait le corps. Il m’ouvrait l’esprit. Je voyais clair, comme si je n’avais pas vu seulement de mes yeux, mais de mon front, de mes oreilles, de l’extrémité de mes doigts. Je n’étais pas ivre…J’étais bien, comme peut l’être une terre humide éclaboussée de soleil… Je me serais volontiers allongé. Je flottais dans une sorte de béatitude infinie. Et pourtant, admirable contraste, je sentais se lever en moi des vagues de santé, d’exubérance et de jeunesse.

N.D.COCEA (1880-1949)

vin02

Comme de toutes choses, il y a un secret du vin ; mais c’est un secret qu’il ne garde pas. On peut le lui faire dire: il suffit de l’aimer, de le boire, de la placer à l’intérieur de soi-même. Alors il parle.

Françis Ponge (1899-1988)

 

Le vin met à jour les secrets cachés de l’âme

Horace (65-8)

 

Le vin secret
L’ivresse des mystiques, des poètes et des sages
Ed L’archange minotaure.2006

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s