Discours de l’Homme Rouge

Un temps passera avant que, pareil à nous-mêmes, notre présent devienne un passé. Nous irons tout d’abord à notre mort, et nous défendrons des arbres qui nous habillent et la cloche de la nuit, nous défendrons une lune que nous désirons au-dessus de nos cabanes. Et l’étourderie de nos gazelles défendrons, la glaise de nos…

Mahmoud Darwich

Un jour je m’assoirai sur le trottoir, le trottoir de l’étrangère Je n’étais pas un narcisse, bien que défendant mon image Dans les miroirs. As-tu jamais été là, l’étranger ? Cinq siècles passés et achevés, et notre rupture demeure, là, inaboutie Et entre nous les lettres, toujours, et les guerres N’ont pas modifié les jardins…

Neg-libres, vers l’En-ville

Quand je suis né mon papa et ma maman s’en revenaient des chaînes. Un temps que nul ne les as entendus regretter. Ils en parlaient oui, mais pas à moi ni à personne. Ils se le chuchotaient kussu kussu, et je les surprenais quelque fois à en rire, mais au bout du compte cela ravageait…

Glaneurs de rêves

Puis nous avons grandi et nous avons été obligé de nous séparer; ils n’étaient plus là pour écouter les récits de mes expéditions. J’ai écrit, j’ai dessiné, ou je les ai laissés s’envoler. sans autre dessein que l’acte même d’atterrir dans les orties et d’être ramassés par un glaneur plein de compassion pour l’infime. Le…

L’air était carnaval

L’air était carnaval, saisissement pur. J’ai ouvert la porte grillagée et je suis sortie. J’ai senti l’herbe crépiter sous mes pieds. Je sentais la vie -un charbon ardent jeté sur un cœur de foin. Je me suis couvert la tête. Je me serais volontiers couvert les bras, le visage. Sans bouger j’ai regardé les enfants…