Le jour où la révolution culturelle a pris fin

La première gelée de l’automne cette année-là vient d’arriver
dans l’obscurité de l’aube, nous nous réunissons
sous le vieux camphrier à l’entrée du village- nous les écoliers de tout le village – pour donner à l’alternance des autorités
à Pékin une explication naïve; un drapeau rouge
nous guide dans l’air frais de l’aube
comme des guillemets voyants, nous
entraîne dans une citation du désordre de l’histoire.
Nous levons nos petits poings – c’est notre
première habitude apprise après l’école – débordants d’énergie
nous crions haut et fort: “Agir pour la joie de tous, débusquer…”
Nous avons fait trois fois le tour du village en criant, alors les adultes
se lèvent, portent de l’eau, allument le feu, mènent les bêtes
ils ont rétabli l’ordre de la vie du village. L’histoire est effacée. Avant que nous nous
dispersions, au loin les petits suivent derrière les rangs: comme
des guillemets presque omis
avec les points de suspension – faisant de nous deux générations -, je crois
que la différence entre nous a justement commencé ce matin-là

 

6 février 1999
.

Xi Du
Le jour où la révolution culturelle a pris fin
Inspirations chinoises
l’Harmattan.2004

XiDu1.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s