Un moment d’inattention

Je n’ai pas besoin de fermer les yeux. Je reste là, et puis mon esprit est là-haut, dans ma chambre ou sur la terrasse. J’aime rire quand rien ne va, parce que rien n’est vraiment clair, rien n’est absolument obscur. Je dirais que tout est complexe et que la vérité est plus proche de l’ombre…

Rue traversière

Au Mont Aso . C’est comme si nous avions traversé à gué la terre entière, des vapeurs de l’aube à l’étoile; et entrions pieds nus dans un autre monde . Des jardins, ceux que vous voyez dans nos temples: ces surfaces de sable gris, soigneusement ratissées, où ici et là ont été placés, avec un…

Electric Counterpoint

Steve Reich Electric Counterpoint (full). 1987 œuvre musicale de Steve Reich composée en 1987 pour une guitare électrique accompagnée d’une bande magnétique pré-enregistrée. Cette œuvre est née de la commande de la Brooklyn Academy of Music de New York d’une composition pour le guitariste de jazz Pat Metheny pour le Next Wave Festival. + d’info

… Cioran

Au lieu de faire attention à la figure des passants, je regardai leur pieds, et tous ces agités se réduisaient à des pas qui se précipitaient -vers quoi ? Et il me parut clair que notre mission était de frôler la poussière en quête d’un mystère dépourvu de sérieux.   Emil Cioran Aveux et anathèmes.…

Cioran…

En proie à des préoccupations capitales, je m’étais dans l’après-midi mis au lit, position idéale pour réfléchir au nirvâna sans reste, sans la moindre trace d’un moi, cet obstacle à la délivrance, à l’état de non-pensée. Sentiment d’extinction bienheureuse d’abord, ensuite extinction bienheureuse sans sentiment. Je me croyais au seuil du stade ultime; ce n’en…

Une pierre

Viens, que je te dise, à voix basse Un enfant dont je me souviens, Immobile comme il resta A distance des autres vies.   Il n’a pas rejoint au matin Ceux qui jouaient dans les arbres A multiplier l’univers, Ni couru à travers la plage Vers plus de lumière encore. Vois, pourtant il a continué…

En voiture – encore

La voiture suivait une prairie. Si le ciel encore était sombre, au ras du sol dans l’herbe et les accidents de la glaise il faisait jour. La lumière glissait. Elle traversa la route. Silencieuse, elle se dressa de tous côtés. Quelques arbres se succédèrent, dont le faîte se perdait dans la brume. Ils s’écartèrent. D’autres…